2 décembre 2020

Collèges / lycées contenus

Se mobiliser contre le démantèlement de l’éducation prioritaire !

Se mobiliser contre le démantèlement de l'éducation prioritaire (...)

Le ministère aurait toujours pour projet la disparition du label REP pour septembre 2022. Une contractualisation des moyens sera expérimentée dans 3 académies à la rentrée 2021.

Nathalie Elimas, nouvelle secrétaire d’État en charge de l’éducation prioritaire, semble avoir abrégé la phase d’observation et d’écoute de son tour de France de l’éducation prioritaire pour communiquer à la presse les décisions supposées prises au ministère. La réforme prévue est repoussée d’une année. La rentrée 2022 verrait le périmètre de l’éducation prioritaire drastiquement restreint par la suppression du label REP (730 collèges). Cela correspond aux préconisations du rapport Azéma-Mathiot commandé par Jean-Michel Blanquer à l’automne 2018 et publié à l’automne 2019.

Trois académies (Lille, Nantes, Marseille) testeront un nouveau dispositif dès la rentrée 2021. Un contrat de trois ans sera établi entre des établissements et leur rectorat, avec une clause de revoyure pour les prolonger si besoin. Si la main est laissée à chacune de ces académie, un cadre et une grille d’indicateurs nationaux devraient faire office de référence. La liste des établissements concernés devrait être établie fin décembre, quelques-uns des lycées professionnels classés avant 2014 pourraient y figurer.

Lire article complet ici

Voir article de Paul Devin, secrétaire général du SNPI-FSU