Le lycée « peau de chagrin »

Renforcement des inégalités, options en sursis, diversité en trompe l’œil…les chiffres parlent d’eux-mêmes et viennent balayer tous les discours officiels : le lycée Blanquer est un lycée profondément inégalitaire.

La nouvelle organisation du lycée née des réformes Blanquer est celle de tous les renoncements, tant sur le plan de l’accès aux formations que sur celui de la diversité. Moins d’enseignements et davantage d’inégalités sociales et genrées, tel est le premier bilan que l’on peut tirer de ces deux années . A trop vouloir masquer le réel, le discours ministériel choisit donc le risque du discrédit et du désaveu.

A partir des chiffres de la DEPP, le SNES-FSU a dressé le bilan d’étape du lycée né des réformes Blanquer au travers de deux notes d’analyse portant sur le choix des spécialités et la place des enseignements optionnels, sur les années de Première et Terminale.

Lire article complet ici