Peut-on accepter que de vieilles badernes nostalgiques de l’histoire coloniale appellent à l’insurrection armée pour assurer « la protection de nos valeurs civilisationnelles » ? Peut-on accepter que des forces de police dictent leur loi à la République ? Peut-on accepter qu’Emmanuel Macron décide de tout au mépris des chambres élues, qu’il régisse par ordonnance et que le ministre de l’Éducation nationale n’entende pas la revendication des forces syndicales, des élèves et de familles ?

Cliquer sur l’image pour le consulter :