20 juin 2020

Actualités actions

Rassemblement devant le rectorat mercredi 24 juin 14 h pour défendre les personnels et porter nos revendications !

Rassemblement devant le rectorat mercredi 24 juin 14 h pour défendre les (...)

Les organisations syndicales Fnec-FP-FO 63, CGT Éduc’action 63, FSU 63, Sud éducation 63 ont pris connaissance des déclarations du président puis du ministre concernant les dispositions envisagées à partir du 22 juin. Cette décision prise sans concertation avec les personnels sur le terrain et sans considération des risques sanitaires encore existants est inacceptable. Voir tract

Les personnels sont sommés de suivre un nouveau protocole tout aussi inapplicable que le précédent, dans un délai dérisoire de deux jours et en présence des élèves. Un nouveau casse-tête pour les collègues en première ligne face aux injonctions contradictoires du ministre Blanquer et aux annonces médiatiques du chef de l’État !

Le nouveau protocole, après trois versions, n’a toujours de sanitaire que le nom : distanciation d’un mètre à géométrie variable, équipements individuels de protection insuffisants…

Mais le ministre ne se contente pas de provoquer le désordre dans les écoles et les établissements à grand coups de mesures contradictoires, il met aussi à profit la crise sanitaire pour avancer dans ses objectifs de remise en cause de l’école publique et des statuts des personnels.

Ainsi, il met en place les 2S2C pour que les collectivités territoriales prennent en charge les élèves sur le temps scolaire.

Il entend aussi faire passer une proposition de loi visant à créer un emploi fonctionnel de directeur/trice d’école, qui les transformerait de fait en supérieur-e hiérarchique soumis-es aux IA-DASEN et aux élu-e-s locaux, bouleversant ainsi le fonctionnement des écoles.

Il poursuit sa politique de suppressions de postes dans l’Éducation Nationale. Il ne répond pas aux revendications des AESH.

Pire, il organise une répression inacceptable envers les personnels qui entendent résister à ses réformes, et notamment les syndicalistes.

Et, alors qu’il poursuit ces mesures inacceptables, les enseignants sont traînés dans la boue à longueur de journée dans les médias ! Trop c’est trop ! Nous ne confinerons pas notre colère et nos revendications !

Les organisations syndicales Fnec-FP-FO, Sud éducation, CGT éducation, FSU appellent les personnels à se rassembler mercredi 24 juin à 14 heures devant le rectorat afin de soutenir les demandes d’audiences qui seront faites pour exiger :

- Des équipements de protection individuels à la hauteur des risques et en fonction des besoins et la mise en place de dépistages
- L’abandon des 2S2C
- Le retrait de la proposition de loi sur la direction d’école
- L’arrêt des suppressions de postes et la création des postes nécessaires dans l’Éducation Nationale
- Un plan de titularisation de tous les contractuels
- La création d’un vrai statut avec un vrai salaire et un plan de formation pour les AESH
- L’abrogation de la réforme du baccalauréat et du lycée, des E3C, de la réforme de la voie professionnelle et de Parcoursup
- L’augmentation des salaires et l’augmentation du point d’indice
- La fin de toutes les poursuites administratives et judiciaires envers les représentants syndicaux inquiétés suite à l’action au lycée Blaise Pascal, le samedi 18 janvier !
- L’abandon définitif du projet de loi de réforme des retraites !