27 avril 2018

Actualités actions

Pas de vacances pour les mobilisations : défilés le 1er mai, en grève le 3 et le 22 mai !

Pas de vacances pour les mobilisations : défilés le 1er mai, en grève le 3 et (...)

Manifestations et rassemblements le 1er mai, le 3 mai (Education) et le 22 mai (Fonction Publique)

HORAIRES ET LIEUX DES MANIFESTATIONS ET RASSEMBLEMENTS DANS L’ACADEMIE le 3 mai

- CLERMONT : 14h30, rassemblement devant le rectorat, prises de paroles, audience
11h00, rassemblement des cheminots devant la Préfecture auquel le SNES appelle à se joindre
- ALLIER, CANTAL, HAUTE-LOIRE : voir sites

Le congrès du SNES-FSU, récemment tenu, a fait une analyse du sens des réformes en cours, de ce qu’elles traduisaient d’un projet de société bien éloigné du modèle social établi en France. Il a acté le besoin de travailler avec toutes les forces progressistes à des évolutions, certes nécessaires mais pensées dans l’objectif de plus d’égalité et de justice.

Les débats sur ce qui se met en place dans l’Éducation ont été nourris. Réforme de l’accès à l’enseignement supérieur en passant par celles du lycée, de l’enseignement professionnel, absence de réponses du ministre de l’Éducation aux demandes pressantes du SNES-FSU sur les conditions d’évaluation des élèves en collège, sur l’éducation prioritaire, atteintes à la liberté pédagogique des professeurs... le système d’éducation vu par J.-M. Blanquer n’est pas le nôtre.

Le congrès a décidé d’un plan d’action permettant de maintenir une pression continue dans le domaine éducatif, par des actions diversifiées, ponctuées par deux temps forts de grève les 19 avril et 3 mai, de faire le lien avec d’autres secteurs, notamment avec l’ensemble des fonctionnaires en grève le 22 mai.

Les campagnes initiées sur les salaires, le temps de travail se poursuivront durant tout ce printemps, complétées par une large offensive sur la question des effectifs, devenue très pressante dans le second degré.

Par ailleurs, le gouvernement vient d’annoncer brutalement, sans aucune discussion, que l’information des élèves et des étudiants pour leur orientation serait désormais assurée par des prestataires désignés par les régions. Le SNES-FSU s’y opposera farouchement. Non au transfert de l’orientation scolaire aux régions, non à la liquidation des CIO !

Appel National : https://www.snes.edu/Communique-de-presse-33582.html

Analyse très complète du SNES-Lyon sur la Réforme Blanquer
Flash Info PsyEN n°3 : Amplifier la mobilisation !
Flash Info PsyEN n°4 : Faut pas prendre les PsyEN pour des pions !