7 mars 2019

Actualités actions

Les collèges ruraux de notre académie ne doivent pas faire les frais de la politique de suppressions de postes !

Les collèges ruraux de notre académie ne doivent pas faire les frais de la (...)

Dans les collèges de l’académie de Clermont, ce sont 41,5 ETP qui seront supprimés à la rentrée 2019, ce qui entrainera en réalité la disparition de bien plus de postes d’enseignants ! Dans les lycées, avec la réforme, ce sont 34,5 ETP en moins à la rentrée prochaine.

Ces suppressions révèlent au grand jour la réalité de la politique éducative mise en œuvre par le ministre Blanquer. Qui peut encore croire à la priorité à l’Education sur laquelle communique le ministre ? Supprimer 2 650 postes d’enseignants au niveau national alors que le second degré aura à accueillir davantage d’élèves pendant plusieurs rentrées encore, dont 32 000 dès 2019, que d’ores et déjà les classes sont surchargées, qu’est-ce sinon obérer l’avenir ?
Le Ministre assure que les taux d’encadrement ne se dégraderont pas. Avec plus d’élèves et moins de professeurs, l’exercice paraît difficile !

Les attaques contre les collèges ruraux de notre académie s’inscrivent dans ce contexte de suppressions de postes et ne sont pas acceptables.

Le SNES-FSU Clermont soutient l’action menée par le collectif « Collectif de défense des collèges ruraux » et appelle à participer au rassemblement du 13 mars à 15h devant le rectorat, pour le maintien des DHG.

Voir page facebook du Collectif : https://fr-fr.facebook.com/Collectif-de-d%C3%A9fense-des-coll%C3%A8ges-ruraux-281926282341581/