28 mai 2018

Mutations

Groupe de travail « Vœux et barèmes » du 18 mai 2018 : une étape essentielle des mutations Intra !

Groupe de travail « Vœux et barèmes » du 18 mai 2018 : une étape essentielle (...)

Le groupe de travail paritaire académique a vérifié les vœux et les barèmes des participants à la phase intra académique pendant près de 5 heures le vendredi 18 mai 2018. Voir courrier

La vérification des vœux et barèmes est un préalable important aux opérations de mutation. Il s’agit de veiller à ce que la situation et les droits de chacun soient pleinement pris en compte par les services rectoraux.

Les commissaires paritaires du SNES-FSU ont, en amont, contacté les syndiqué-e-s ainsi que les non-syndiqué-e-s leur ayant fait parvenir une fiche de suivi chaque fois que des interrogations se posaient. Ils ont, par exemple, permis à des collègues d’obtenir des bonifications par l’ajout de pièces manquantes ou encore ont proposé des améliorations des listes de vœux élaborées par les candidat-e-s. Par ailleurs, l’examen rigoureux de l’ensemble des situations a abouti à ce que des erreurs ou oublis du rectorat soient corrigés pour l’ensemble des participants : bonifications TZR, RQTH, années en éducation prioritaire, etc.

Au début du GT, le SNES-FSU est la seule organisation syndicale à avoir posé des questions générales au rectorat pour s’assurer que l’équité de traitement serait respectée dans le cadre de règles communes. Pendant la séance, les 8 commissaires paritaires sont intervenus à de nombreuses reprises. En fournissant directement aux services des pièces que les candidats leur avaient transmises mais que le rectorat n’avait pas prises en compte, les élu-e-s SNES-FSU ont pu récupérer des bonifications et ainsi augmenter le barème des candidats.

Ce groupe de travail a fini par être un tête-à-tête entre l’Administration et les commissaires paritaires du SNES-FSU, les autres syndicats étant d’une discrétion confondante, certains plus occupés à préparer les courriers post-GT à leurs adhérents, d’autres plus occupés à réfléchir à la manière dont ils allaient pouvoir dire qu’ils sont les seuls à défendre les intérêts des collègues ! Le SNES-FSU, lui, ne fait pas de la communication, il agit en instances pour les collègues et sur le terrain avec les collègues !

Une statistique se suffit à elle-même : plus de 80% des modifications proposées concernant environ 180 candidats sont issus de notre travail.

La prochaine étape sera celle du mouvement : les commissions d’affectation (CAPA et FPMA) auront lieu les 13 et 14 juin prochains.

Renouvelez votre confiance à vos élu-es SNES en votant pour les listes présentées par le SNES et par la FSU aux élections professionnelles de décembre 2018 !