10 avril 2008

Collèges / lycées contenus

Evolution des postes en collèges et lycées pour la rentrée 2008

Brève analyse de l’évolution des postes en collèges et lycées pour la rentrée 2008

Pièces jointes : postes collèges rentrée 08, postes lycées rentrée 08, postes doc éduc rentrée 08, bilan ouv/ferm lycées rentrée 08

22 postes créés pour 110 postes supprimés (dont 30 occupés) en lycées généraux et technologiques. Dans les collèges des 4 départements, ce sont au total 31 postes qui sont créés pour 108 supprimés. Dans les lycées professionnels 11 postes sont créés pour 38 supprimés.

Le rectorat supprime donc réellement dans notre académie 243 postes (temps complet, temps partiel, CPA, agrégés, certifiés, documentalistes...) pour la création de 65 ETP pour la rentrée 2008 !!

Ce nombre supérieur à celui demandé par le Ministère au Rectorat est dû à de multiples raisons :
- les 121 postes demandés par le ministère sont des ETP (Equivalent Temps Plein, soit 18h hebdo)
- Une « sur implantation » des postes en établissement selon le rectorat. Il y aurait 106% de postes implantés par établissement (plus que la moyenne nationale),
- Certains des postes supprimés sont des postes d’enseignants en CPA ou à temps partiel. Par exemple, 2 postes d’enseignant en CPA supprimés représentent l’équivalent d’un poste à temps plein (ETP).
- le rectorat peut supprimer un poste pour 2 heures de sous-service dans une discipline s’il n’est pas possible de compléter ce service dans un autre établissement.
- Visiblement, du fait d’un manque de TZR dans certaines disciplines (maths, anglais...), le rectorat par ces mesures essaye de reconstituer un « stock » de TZR das ces disciplines.

Les enseignements particulièrement touchés (ou filières) dans les lycées sont ceux concernant les spécialités STG (17 suppressions dont 6 occupés pour 7 création dont 2 CPGE) et STI (16 suppressions dont 9 occupés). La réforme de la filière STG, loin de conforter cet enseignement, accélère la perte d’élèves et donc la fermeture de filières avec les suppressions de postes qui vont avec. La filière STI, pour laquelle aucune réforme n’est proposée pour l’instant, continue de perdre des élèves, ce qui s’accompagne la aussi de fermetures de classes, groupes et de postes supprimés.

Ce sont au moins 46 enseignants (hors LP)victimes de carte scolaire qui vont donc devoir participer au mouvement intra académique avec pour les 6 enseignants de STI aucune possibilité de retrouver un poste fixe, car il y a déjà de nombreux TZR dans ces disciplines et ceux-ci n’arrivent pas à obtenir un poste fixe, du fait de la fermeture de filières. Par ailleurs, Les possibilités de mutations vont être réduites du fait des suppressions de postes et des 46 cartes scolaires.

Le rectorat a favorisé les suppressions de postes vacants (80 en lycées, 50 en collège 135 au total avec les postes de doc) pour que cela paraisse « moins douloureux » dans les établissements. Ce sont malgré tout des supports d’enseignement qui disparaissent dont les effets se feront sentir à la rentrée scolaire 2008 avec des effectifs par classe en augmentation, des HSA en plus grand nombre pour les enseignants et des enseignements et options qui ne seront plus assurés, une moins grande amplitude horaire dans les CDI !

Toutes ces suppressions (de postes et de filières) ont une incidence négative sur la carte des formations et il est à craindre, comme nous l’avions signalé l’an dernier pour la série L que dans certains départements, on ne trouve plus que certaines filières dans un seul lycée.