31 janvier 2019

Carrières métiers catégories

PSY-EN : compte-rendu de la CAPA d’installation du 23 janvier 2019

PSY-EN : compte-rendu de la CAPA d'installation du 23 janvier (...)

Pour l’Administration , étaient présents :
Mr Bergopsom, secrétaire général adjoint, directeur des ressources humaines
Mr Noizier, CSAIIO
Mr Touhamia, IEN-ASH
Mme Lionne, chef de la DPE
Mme Farget, adjointe à la chef de la DPE

Pour le personnel :
Hélène Villet, SNUipp FSU
Katia Bonnemoy, SNES-FSU
Marjorie Bayart, SNUipp FSU
Christine Chabot, SGEN-CFDT
Marie-Christine JULHES, PsyEN EDA

Après un rappel des résultats des élections par le DRH, avec une forte participation des PsyEN (73,24%) et des résultats qui donnent une large majorité au SNES-FSU et SNUipp-FSU (58 voix sur 98 votes exprimés), nous avons lu nos déclarations (à lire ici).

L’administration a essayé de répondre à l’ensemble des problèmes posés.

En ce qui concerne le devenir des personnels des DRONISEP et le transfert des postes Etat-Région, rien n’est encore fait. Un comité technique Ministériel (CTM) aura lieu le 30 janvier prochain et traitera de cette question. Le DRH rappelle que le transfert concerne des ETP (équivalent temps plein) et non des personnes. Il est prévu de conserver dans l’Education Nationale 95 ETP.

Concernant les suppressions de postes dans l’Education Nationale, l’administration réaffirme son attachement aux petites structures scolaires (pas de fermeture de collèges ruraux cette année) et à l’égalité entre territoires ruraux et urbains. Dans l’Allier et le Cantal, alors qu’il y a moins d’élèves dans le 1er degré, aucun poste n’est supprimé.
Ce n’est pas le cas du second degré….
Sur l’inquiétude concernant le paritarisme et sa remise en question par le projet CAP 22, le DRH affirme son attachement aux corps intermédiaires et donc aux syndicats…

Sur les questions liées au corps des PsyEN, au manque de formation continue et de liaison EDO/EDA, l’administration fait son mea culpa !
Les difficultés sont liées à un manque de communication entre Rectorat et DSDEN, il faudrait vraiment se poser toutes ces questions ensemble autour d’une table pour réussir à nous gérer comme un réel corps unique !
Mr Noizier nous dit qu’effectivement, ils n’ont pas réussi à proposer encore cette année une vraie offre de formation continue intéressante mais que nos demandes sont entendues… La difficulté est liée au manque d’intervenants disponibles notamment (et à la méconnaissance de la Psychologie et de nos besoins réels par le SAIIO !!).
Il faut que les DSDEN et le SAIIO se mettent d’accord pour pouvoir proposer une offre commune EDO/EDA. Sur ce point, le DRH nous informe qu’il y a une vraie demande du Ministère sur la gouvernance par les Rectorats de la formation continue de l’ensemble des personnels. Il faut un vrai pilotage de la formation continue pour une offre de qualité.
Nous attendons maintenant les faits !

Pour le mouvement intra des PsyEN EDA, le logiciel national n’est toujours pas modifié mais le Rectorat mettra en place un système pour permettre aux collègues de faire des vœux précis sur des écoles et non uniquement les circonscriptions.

Pour les EDO et la question de la mise en place de la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel », au 1er janvier 2019 et du rôle de la Région, la Région Auvergne Rhône alpes ne s’est pour l’instant pas du tout positionnée. Une réunion est prévue entre la Région et les 3 CSAIIO.
Nous en saurons peut être un peu plus ensuite…
Mr Noizier réaffirme l’importance du rôle des PsyEN auprès des élèves, qui offre un accompagnement différent et complémentaire de celui des enseignants et de ce que la région peut proposer.

Après cette prise de conscience par l’administration des difficultés pour les PsyEN, nous attendons maintenant des résultats ….

Concernant les avis formulés par le Recteur pour les avancements de carrière, aucun n’a été contesté pas les collègues (pour rappel, les avis sont accessibles sur I-prof et peuvent être contestés dans les 30 jours).
Cette année, 4 collègues ( 3 EDA et un EDO) ont bénéficié d’un entretien de carrière pour l’avancement accéléré entre le 8e et le 9e échelon avec un avis excellent et 3 avis Très satisfaisant. (30 % peuvent bénéficier de l’accélération d’un an)
Pour la Hors classe, 5 collègues ont bénéficié d’un entretien de carrière (3 EDA et 2 EDO) et ont obtenu 1 avis exceptionnel, 2 avis Très satisfaisant et 2 avis Satisfaisant.
La CAPA d’avancement d’échelon aura lieu au mois de mars.

Un groupe de travail de vérifications des barèmes pour les mutations inter-académiques s’est tenu le 25 janvier : un seul collègue, PsyEN EDA demande à changer d’académie. Les mutations inter académiques sont étudiées ensuite en CAPN (commission administrative paritaire nationale) en février-mars.

Les commissaires paritaires du SNUipp-FSU et SNES-FSU.