26 juin 2019

Actualités actions

Appel intersyndical à la grève lundi 1er juillet - Rassemblements Fonction publique jeudi 27 juin

Appel intersyndical à la grève lundi 1er juillet - Rassemblements Fonction (...)

Le Ministre a annoncé le report du DNB en raison de la canicule. Dans le communiqué de presse confirmant cette décision, il faut noter que le Ministre justifie cette décision par la nécessité de garantir la sécurité des élèves, mais il n’a pas un mot pour les personnels qui étaient aussi pourtant concernés puisqu’eux aussi devaient rester « dans des salles surchauffées durant plusieurs heures » !

Les épreuves orales anticipées du bac qui se tiennent cette semaine ne sont pas concernées par la décision ministérielle, Jean-Michel Blanquer rappelant qu’ « il revient aux chefs de centre de prendre toutes les dispositions nécessaires permettant d’assurer une passation des épreuves dans de bonnes conditions ». C’est faire bien peu de cas des examinateurs qui restent plusieurs heures dans la même salle.

Jusqu’où ira le mépris de Blanquer ?

Le Ministre, par son obstination à vouloir imposer ses vues et refuser toute discussion, est responsable de la colère qui s’exprime actuellement.

Le SNES-FSU dénonce les conditions dans lesquelles se déroulera la rentrée 2019 et plus généralement la dégradation sans précédent des conditions de travail et d’étude en collège comme en lycée (imposition de formation continue pendant les vacances, augmentation des effectifs, deuxième HSA imposable, inclusion sans les moyens nécessaires, conséquence des réformes des lycées et du bac sur les emplois du temps, suppressions de postes…) ainsi que la faiblesse des salaires. En revanche, pour l’instant, la canicule reste sans effet sur le point d’indice, toujours gelé.

C’est pourquoi le SNES-FSU, avec l’intersyndicale, appelle à faire grève lundi 1er juillet pour :

· le retrait des réformes des lycées et du baccalauréat ;
· le retrait de la loi Blanquer et du projet de loi « Fonction publique » ;
· une augmentation significative des rémunérations ;
· des créations et non des suppressions de postes (36 000 élèves en plus, 2650 postes en moins à la rentrée prochaine dans le Second degré) ;
· l’abandon de la formation obligatoire pendant les vacances scolaires

Ces actions s’inscrivent en cohérence avec la journée Fonction publique du jeudi 27 juin à l’appel de l’ensemble des fédérations de fonctionnaires.

Dans le Puy-de-Dôme, les organisations syndicales FSU, CGT, SUD Education, SNALC appellent :
- au rassemblement Fonction Publique jeudi 27 juin à 18h devant la Préfecture à Clermont
- au rassemblement avec les personnels hospitaliers jeudi 27 juin à partir de 11h30 à Riom (devant la fontaine du Rond-point de l’Hôpital Guy Thomas, Boulevard Clémentel)
Elles appellent dès lors à une AG départementale Education le mercredi 11 septembre 2019.