3 juin 2021

Carrières / métiers catégories

AESH : la mobilisation paie ! Victoire des syndicats de la FSU, victoire pour les AESH !

AESH : la mobilisation paie ! Victoire des syndicats de la FSU, victoire (...)

L’appel à la mobilisation des AESH ce jeudi 3 mai 2021 a été, encore une fois, une réussite. Cette grève suivie par les personnels concernés, menée en solidarité par d’autres, a arraché ce jour une victoire – la moindre des choses : que le calcul des salaires des AESH dans notre académie soit fait réglementairement !!!

Voir l’intervention de la FSU à ce rassemblement qui portait notamment sur cette question :

Il n’y a pas de petites victoires : gagner sur cette revendication, c’est un encouragement à poursuivre l’action contre les PIAL, pour un vrai salaire et un vrai statut !

L’AG tenue l’après-midi, salle Victor Hugo à Clermont, en présence des syndicats CGT, FO, FSU et SUD, a adopté sur notre proposition le courrier suivant au recteur :

L’Assemblée générale des AESH en grève Puy-de-Dôme/Allier réunie ce jeudi 3 mars 2021, avec les syndicats CGT, FO, FSU, SUD, et le Groupe aesh63, prend acte de la déclaration faite par les représentants du Rectorat à la délégation reçue ce jour, selon laquelle dans l’académie de Clermont-Ferrand comme en France un service d’AESH de 24h hebdomadaires représenterait une quotité de 62%, et non pas de 60%, ce qui signifie environ 15 euros de salaire net mensuel.

Cette décision résulte de la mobilisation des AESH, notamment du 8 avril à aujourd’hui, et n’appelle bien entendu aucune contrepartie.

Nous demandons à M. le Recteur de clarifier sans délais deux points qui en découlent :

1°) que la rétroactivité annoncée doit évidemment s’entendre comme remontant au 1° septembre 2019,
2°) que la rectification salariale annoncée s’applique du coup à toutes les quotités supérieures à 62% et proportionnellement à celles-ci.

L’AG a également décidé la rédaction d’une lettre-type par laquelle chaque AESH peut demander son arriéré de salaire dû.

Elle appelle les AESH à participer à la journée Fonction publique du 15 juin et à la manifestation contre les inculpations de syndicalistes de l’enseignement (16 juin à 15h devant le rectorat) et à réaliser, avec tous les syndicats le souhaitant, des Assemblées générales au moment de la rentrée pour mettre les affectations et la mise en place des PIAL sous surveillance et sous pression.

Le résultat en chiffres : gain de 31€ brut en moyenne par mois