25 février 2020

Actualités actions

8 mars : journée internationale de lutte pour les droits des femmes

8 mars : journée internationale de lutte pour les droits des (...)

Aujourd’hui, en France, 70% des précaires sont des femmes : salaires inférieurs, temps partiels subis, chômage, licenciements en retour de congés maternité, harcèlement au travail, difficultés d’accès aux promotions et aux postes à responsabilités... Voir tract

Face à la réforme des retraites, les femmes sont les grandes perdantes !
Actuellement, les femmes touchent en moyenne une retraite 40% inférieure à celle des hommes : 4 femmes sur 10 touchent une retraite inférieure à 1000 euros. Macron pousse la provocation à prétendre que les droits des femmes doivent être la grande cause du quinquennat et que nous serons les grandes gagnantes de la réforme ! Il se fout de nous ! Nous sommes fortes, nous sommes fières, nous poursuivrons la lutte jusqu’au retrait du projet de loi !

149 féminicides en 2019
Nous devons faire face à de fortes injonctions, à des stéréotypes sexistes qui nous limitent au quotidien. A la maison, le rôle des femmes, établi par le patriarcat, les contraint à la double journée, au cumul d’activités et aux tâches domestiques : injures, coups, harcèlement dans la rue et sur internet, viols, féminicides...
Ce conditionnement impacte nos orientations scolaires et professionnelles.

À l’appel du collectif 8 mars toute l’année, composée de : Solidaires Auvergne, Planning Familial 63, Osez le féminisme 63, UNEF Auvergne, Bas Les Pattes, Association Résolument Autre, FSU 63, CGT Puy de Dôme, Ligue des Droits de l’Homme, Attac 63 et soutenu par : NPA 63, France Insoumise, PCF 63, Mouvement Jeunes Communistes 63, Mauvaises Herbes 63 :

- Rassemblement place de Jaude à Clermont à 14 h
- Manifestation à 15 h
- Goûter, ateliers-débats, animations à 16 h



Voir aussi le supplément Femmes du SNES-FSU