14 février 2019

Collèges / lycées contenus

Réforme du lycée, manuels scolaires et réseaux informatiques, l’intervention du SNES-FSU

Réforme du lycée, manuels scolaires et réseaux informatiques, l'intervention

le CAEN s’est tenu le 14 février, la FSU est intervenue sur la répartition des moyens dans le second degré, la réforme du lycée et parcousup. Lire la déclaration

Dans le cadre de la réforme du lycée et du mode de gestion des manuels scolaires par la région AURA (modalités actuelles de l’académie de Clermont, généralisées à toute la région), le SNES-FSU est intervenu auprès des représentants de la région (Mme Fougère, conseillère régionale et M. Morand) au cours du CAEN du 14 février, faisant suite à la réponse de la région sur les dysfonctionnements informatiques dans les lycées où il apparait que seulement 8% des lycées sont à niveau !

Dans sa déclaration « matériel informatique », le SNES-FSU a alerté la Région sur le choix des nouveaux manuels de 2nde et 1re des lycées généraux et technologiques. En effet, celui-ci relève de l’expertise pédagogique des équipes d’enseignants tant au niveau du choix de l’éditeur que de la nature du support (papier ou numérique). Concernant le choix du support, celui-ci repose sur trois critères fondamentaux :
-  l’intérêt plus grand du support numérique par rapport au support papier,
-  la capacité des réseaux informatiques et des terminaux à supporter une utilisation intensive, permanente et simultanée dans les lycées de l’académie,
-  la capacité pour les élèves et leurs familles à disposer d’un accès informatique haut débit et du matériel adéquat.

C’est pourquoi, le SNES-FSU a demandé à la Région AURA :
-  le respect du libre choix des équipes pédagogiques des lycées quant au choix du support des manuels scolaires,
- une évolution de la gestion du matériel, des réseaux informatiques et de leur maintenance au plus près des établissements. Ceci implique une présence humaine permanente dans les lycées,
- une aide financière, ou du prêt de matériel pour que les élèves puissent utiliser les manuels au format numérique si tel est le choix des équipes pédagogiques.

Le SNES-FSU est intervenu plus précisément sur le Lycée Paul Constans de Montluçon, cas emblématique des dysfonctionnements informatiques !

Les représentants de la région nous ont affirmé qu’il n’y aurait pas de pourcentage de manuels informatiques imposé par la région AURA, alors qu’au cours du CAEN de Lyon le 13 février les représentants de la région ont affirmé qu’ils avaient un objectif de 20 de manuels numériques.... Qui dit vrai ? Pourquoi ne pas tenir le même discours d’une académie à l’autre ?
Ils nous ont indiqué que le recensement des besoins dans les lycées (manuels choisis, numériques ou papier) serait fait en mai-juin.
Ils affirment avoir mené une concertation avec les associations de parents et de chefs d’établissement sur les manuels, curieusement les enseignants semblent avoir été oubliés, même si le rectorat affirme que les consultations ont été menées dans les conseils pédagogiques...

Concernant les moyens humains à mettre en œuvre dans les lycées pour la maintenance informatique, la région répond que ce n’est pas à l’ordre du jour.

Enfin à notre demande d’aide financière ou de prêt de matériel pour l’utilisation de manuels numériques par les élèves pour maintenir une gratuité effective, là encore réponse évasive de la région : « on verra au au cas par cas ». Il n’y a donc aucun plan d’aide financière prévue et la région ne souhaite pas s’y engager... Peut-on encore parler de gratuité ?

Les enseignants ne sont donc pas dans l’obligation d’acquérir des manuels numériques. Si le chef d’établissement tente malgré tout d’imposer ce choix, il est nécessaire de rappeler les conditions sans lesquelles ce manuels ne seront pas utilisables : du matériel et des réseaux informatiques en capacité de supporter une utilisation intensive, une prise en charge financière des coûts supplémentaires imposés aux familles.
N’hésitez pas à nous contacter en cas d’obligation à choisir un manuel numérique et interpelez les représentants de la région AURA au Conseil d’Administration sur la mise à niveau du matériel informatique et des aides financières aux familles.