3 septembre 2019

Collège lycées contenus

Lycées : points de vigilance et enquête de rentrée

Lycées : points de vigilance et enquête de rentrée

En cette rentrée de mise en place de la réforme chaotique du lycée, le SNES-FSU appelle à tenir des heures d’information syndicale afin de réunir les collègues et d’échanger sur les conditions de rentrée et préparer les actions à venir. La section académique organisera rapidement plusieurs réunions pour faire un bilan complet de la mise en œuvre de la réforme.

D’ici-là, afin d’avoir une idée précise de ses conséquences, contrer la communication du rectorat et informer les collègues précisément, nous vous invitons à remplir notre enquête « conditions de rentrée en lycées »

=> Retrouvez toutes les informations : grilles horaires en 2nde, 1re et terminale, nouvelle architecture du bac, analyse sur le sens des réformes en cours, dans la publication spéciale du SNES-FSU : le point sur la réforme du lycée.

Conditions de rentrée

- Emplois du temps : mission impossible ?
Très rapidement, le SNES-FSU avait notamment pointé les problèmes organisationnels qui ne manqueraient pas de se poser.
La fin du troisième trimestre, quand chacun est vraiment rentré dans le concret de la préparation de la rentrée, a montré que nos analyses, sur ce point, comme sur d’autres, étaient vérifiées. Triplettes, alignements, de nombreux signes montrent que le lycée Blanquer est aussi celui de la dégradation des conditions de travail et d’enseignement pour les élèves et les personnels.
=> N’hésitez pas à nous envoyer vos témoignages à ce sujet !

- Spécialités, l’illusion du libre choix
Derrière les discours ministériels vantant le lycée des possibles, il est très rapidement apparu que les élèves ne pourraient pas toujours obtenir la triplette de leur choix. Les contraintes sont, en réalité, très nombreuses : organisation des triplettes, moyens insuffisants quand il s’agit d’ouvrir de nouveaux groupes d’une spécialité, modifications pendant l’été... Dans certains lycée, en fin d’année, l’incertitude était toujours très grande sur l’organisation de certains enseignements, la rentrée sera peut-être celle des mauvaises surprises (groupes non ouverts, services modifiés...).

- Enseignements non disciplinaires : qui pour les prendre en charge ?
La réforme du lycée se caractérise aussi par l’arrivée de nouveaux enseignements dits « non disciplinaires » qui peuvent être pris en charge par des collègues de différentes disciplines : SNT (Sciences Numériques et Technologie), enseignement scientifique, histoire-géographique, géopolitique et sciences politiques. Dans certains établissements, cela peut créer des tensions si aucun enseignant n’est volontaire pour les assurer.
=> Si vous subissez des pressions pour prendre en charge ces enseignements, qui servent alors de variables d’ajustement, contactez-nous.

Bac 2021 : l’usine à gaz se met en place dès cette rentrée

Un arrêté a été publié au journal officiel le 6 août et précise la nature et la durée des épreuves. Pas de grande surprise, comme l’avait analysé le SNES-FSU dès le mois de juin : Bac Blanquer : pour chaque solution, il y a un problème.

Extraits : On rappellera que le but officiel de cette réforme est de « simplifier le baccalauréat » et de lutter contre le « bachotage du mois de juin ». (...) Quant au « bachotage », l’organisation proposée consiste à consacrer l’intégralité du 3e trimestre de terminale à passer des épreuves de bac : de fin mars à fin juin, les élèves enchaîneront deux épreuves de spécialité, 4 épreuves de contrôle continu (E3C) sur le programme de l’année complète, et enfin une épreuve de philosophie et un grand oral (dont on ne sait toujours pas où et quand ils le prépareront). Un tiers de l’année à passer les examens, voilà un beau progrès...

Calendrier du bac

Compte tenu des contraintes du calendrier et pour disposer de délais de correction décents, dès la pré-rentrée, demandez quel est le calendrier retenu pour l’organisation des épreuves de cette année.

Tests de positionnement en 2nde
Annoncés en grande pompe à la rentrée 2018, ils se déroulent avant les vacances de la Toussaint. L’an dernier, dans beaucoup de lycée, ils n’ont pas forcément été suivis d’effet. Cette année, ils doivent, en théorie, permette d’identifier les besoins en accompagnement personnalisé des élèves. Sacré challenge quand on sait que l’AP n’est plus financé dans les grilles !