12 mai 2015

Carrières métiers catégories

Hors classe des certifiés 2015 : compte-rendu de la CAPA

La CAPA hors classe des certifiés s’est tenue mardi 12 mai 2015.
 
Au total, sur 2 388 candidatures à examiner, 178 collègues ont été promus (+13), toutes disciplines confondues : 91 au 11e échelon et 87 au 10e échelon, 63 hommes et 115 femmes.
 
Cette année, la barre pour être promu(e) est de 238 pts (en cas d’égalité de barème, les collègues sont départagés en fonction de leur ancienneté dans le corps, ancienneté dans l’échelon puis date de naissance).
 
Si la grande majorité des certifiés au 11ème échelon sont promus, avec le nouveau barème académique, que le travail et les interventions des élus SNES ont permis d’améliorer, nous déplorons que 15 collègues ayant atteint le 11ème échelon soient pénalisés, d’autant plus que l’un d’entre eux a deux avis « honorable » un autre a un avis « très honorable » de l’inspection et le troisième a un avis « remarquable » du chef d’établissement. Cela démontre une fois de plus que le poids des avis des inspecteurs et des chefs d’établissement reste excessif et entraîne des disparités entre disciplines et entre établissements.
 
Suite à nos interventions, la DRH s’est engagée à revoir la situation de deux collègues l’an prochain, l’un d’entre eux s’étant vu attribuer un avis et une appréciation injustifiés de la part de l’IPR.
 
Pour le SNES-FSU, le passage à la hors classe doit être assuré pour tous les enseignants. Chacun doit pouvoir partir à la retraite en ayant atteint l’indice terminal de la hors classe.
 
Le point du vue du SNESUP-FSU :
Le SNESUP-FSU constate la persistance du retard de carrière que subissent les PRAG-PRCE par rapport à leurs homologues du post-bac des lycées. Ce retard est bien connu du ministère et est dû, pour les avancements d’échelon, au traitement à part des PRAG-PRCE des autres collègues du secondaire, ceci en raison des grilles de notation sur 100 propres au supérieur. Ainsi les collègues du supérieur avancent globalement à la moyenne avec les proportions classiques de 20% d’ancienneté, 50% de choix et 30% de grand choix, alors que les collègues du post bac des lycées, généralement bien notés, avancent plutôt au grand choix. Les statistiques ministérielles l’attestent clairement. Le retard induit d’environ 3 ans sur une carrière correspond environ à la perte d’un échelon.
 
 
Voir notre déclaration SNES-SNESUP
 
N’hésitez pas à nous contacter pour plus de précisions.
 
Rappel modalités d’accès et reclassement : ici
 
Bilan statistique promus 2015 :
 
 
Rappel CAPA hors classe 2014 : ici