Stagiaires IUFM : le SNES vous souhaite la bienvenue…

 Bienvenue dans la profession

Etre enseignant, ce n’est pas seulement exercer un métier mais c’est aussi intégrer une profession bien spécifique. Celle-ci est faite de solidarité, d’organisation collective pour obtenir des conditions de travail favorables, des garanties statutaires, un réel paritarisme à tous les échelons de décision. Le SNES est un élément structurant de cette solidarité. Il est le syndicat majoritaire de la profession, présent dans tous les établissements, il assiste tous les collègues qui le sollicitent, et initie bon nombre d’actions collectives.

 Bienvenue dans le métier

C’est un métier qui a pour coeur la relation aux élèves et un rapport exigeant au savoir. Le SNES est un lieu de réflexion sur l’école, sur les pratiques des enseignants. Il se bat pour une réelle démocratisation scolaire qui ne soit pas une simple massification de l’enseignement. Il se bat pour le respect de nos spécialités.

 Bienvenue à l’IUFM

En plus de votre stage en responsabilité, la formation à l’IUFM sera l’autre pan essentiel de votre année. Le SNES a toujours réclamé pour les enseignants une formation professionnelle digne de ce nom. C’est-à-dire une formation qui n’infantilise pas les stagiaires, qui parte des besoins de ces derniers, qui aboutisse à une équivalence universitaire de niveau bac + 5. Comme on le voit, les chantiers à ouvrir pour l’IUFM sont nombreux, et le SNES se veut un moteur de changement à ce sujet.

Mais, aujourd’hui, l’Education Nationale subit des attaques massives. La politique actuelle voudrait qu’on ne remplace qu’un départ à la retraite sur deux dans la Fonction Publique. Dans l’Education Nationale, malgré les luttes menées par les personnels et par le SNES tout au long de l’année, 11 200 emplois ont été supprimés au budget 2008 et le ministère annonce près de 13 500 suppressions au budget 2009. Les conséquences sont désastreuses : baisses drastiques des postes aux concours de recrutement, détérioration des conditions d’enseignement pour nos élèves, dégradation des conditions d’exercice pour tous les personnels pressions diverses… Et toujours pas de revalorisation salariale en vue !

Si, comme nous, vous êtes attaché(e)s à la défense des personnels et partagez une conception ambitieuse pour l’Education Nationale, n’attendez pas pour vous syndiquer au SNES !

Fabien CLAVEAU – Françoise BARGOIN