15 septembre 2009

Entrée dans le métier

Stages en master : une circulaire inacceptable !!!

Le ministère a publié le 20 août, sans concertation, une circulaire inacceptable concernant l’organisation des stages pour les étudiants de master préparant les concours.
 

Le ministère de l’éducation nationale a publié une circulaire le 20 août 2009 sur l’organisation des stages et l’accueil des étudiants de master dans les classes, à compter de cette année.

Rédigée sans concertation et au mépris des discussions qui ont eu lieu l’année dernière, cette circulaire pose de nombreux problèmes – simples « malentendus » selon le Ministre.

Si il s’agit de « malentendus », ces derniers doivent être levés et le Ministre doit ouvrir immédiatement des discussions afin de réécrire cette circulaire.

En premier lieu, elle fixe l’organisation des stages en responsabilité pour les étudiants de M2. En d’autres termes, l’étudiant – qui n’est pas encore admis au concours – prend la classe d’un enseignant en pleine responsabilité et se charge de l’enseignement pendant une durée de 108 h. En outre – et contre les engagements du précédent Ministre – les étudiants pourront assurer un service de 18 h hebdomadaire et être ainsi utilisés comme moyens de remplacement.

La mise en application par les recteurs ne s’est pas fait attendre. Dans l’académie de Montpellier, les collègues ont appris qu’ils devraient accueillir des stagiaires dès le 19 octobre. Lors des stages en responsabilité, les enseignants titulaires des classes sont laissés à la disposition des établissements, pour assurer une multitude de tâches, définies par les chefs d’établissement. Ce sont également ces derniers qui, au mépris de toutes considérations pédagogiques, seront chargés du « pilotage » des emplois du temps, des relations avec les équipes pédagogiques… Aucune réflexion sur le rôle des conseillers pédagogiques tant au niveau du conseil que de l’évaluation de ces stages n’a été entamée.

En second lieu, elle fixe, pour tous les étudiants de M1 des stages d’observation et de pratique accompagnée.

Si dans le cadre de la pré-professionnalisation que le SNES revendique, il peut y avoir de tels stages au cours du cursus universitaire, ceux-ci doivent être en lien avec l’ensemble des contenus de masters. La rédaction de la circulaire ne peut donc pas être déconnectée des contenus de masters et de l’organisation de l’année universitaire.

Le SNES appelle donc à la plus grande vigilance les collègues quant à l’organisation de ses stages. Il exige du Ministre qu’il lève les « malentendus » et modifie sa circulaire en conséquence.

Le SNES demande l’ouverture immédiate de discussions sur les points suivants :

organisation de l’année de fonctionnaire stagiaire cadrage des maquettes de masters pré-recrutements rôle des IUFM

Le conseil national de septembre se prononcera sur cette circulaire.