Stage « CPE » jeudi 23 novembre 2017

Le SNES/FSU, fidèle à ses habitudes d’échanges avec la profession, propose à tous les CPE de l’académie de venir débattre des perspectives du métier à l’occasion d’un stage syndical ouvert à toutes et à tous le jeudi 23 novembre 2017.

Ce stage s’articulera en deux temps :

-  Notre collègue Régis Rémy sera présent pour échanger autour de son nouvel ouvrage « CPE- Repères pour une histoire 1945-1993 » paru aux éditions de l’Harmattan. Celui-ci interroge le processus de construction du métier de CPE et ses principaux acteurs, à travers une documentation souvent inédite et éclaire l’actualité du métier de CPE. Christine Faucquenoy-Simonnet, chercheuse en sciences de l’éducation, associée à l’université d’Artois et formatrice à l’ESPE de Lille Nord sera également présente à notre journée de réflexion sur le métier. Elle nous présentera ses derniers travaux, interrogeant la transition du surveillant au conseiller principal d’éducation.

-  Un point sur l’actualité national de la catégorie sera effectué par Olivier Raluy, un autre sur l’actualité académique par Philippe Leyrat. Nous reviendrons également sur la mise en place du protocole PPCR.

Le lieu du stage vous sera communiqué ultérieurement.

Il se déroulera de 9h00 à 17h00

Le stage débutera au plus tard à 9h30 car nos intervenants ont des contraintes horaires pour leur retour.

Vous trouverez le modèle relatif aux demandes d’autorisations d’absences pour formation syndicale en lien. Nous vous rappelons que cette demande doit être transmise à Madame le Recteur par l’intermédiaire de votre établissement (y compris pour les collègues stagiaires) au moins 30 jours avant la date du stage, soit avant le 23 octobre 2017.

Merci de bien vouloir vous inscrire par retour auprès du SNES académique ou en remplissant le formulaire ci-dessous en nous indiquant si vous prenez le déjeuner en commun avec les collègues à midi afin de nous permettre une meilleure organisation matérielle.

Le SNES/FSU prend en charge les frais de déplacement et de repas pour les collègues syndiqué-e-s.

Pour le SNES/FSU,

Philippe Leyrat.

LE DROIT SYNDICAL NE S’USE QUE SI L’ON NE S’EN SERT PAS : un fonctionnaire (titulaire ou stagiaire) a droit à 12 jours ouvrables maximum par an au titre du droit au congé pour formation syndicale avec traitement (article 34 - 7° du titre II du statut général du fonctionnaire). La demande de congé doit être déposée par la voie hiérarchique au moins un mois à l’avance.