10 janvier 2010

Entrée dans le métier

Concours 2010 : les étrennes du ministre à l’enseignement privé

 
Communiqué de presse du SNES national : mardi 5 janvier 2010
 
Le ministère de l’Éducation Nationale vient de publier les postes ouverts aux concours de recrutement du second degré (public et privé) pour la session 2010.

Une fois de plus l’enseignement privé bénéficie des largesses gouvernementales alors que le public est sacrifié au nom de la réduction de l’emploi public.

Ainsi, alors que le nombre de postes ouverts aux concours du second degré public reste stable (8600 postes) et notoirement insuffisant au regard des besoins (évolution démographique et départs en retraite), le nombre de contrats offerts à l’enseignement privé est multiplié par 2,3.

C’est un nouveau cadeau après ceux faits dans le cadre du budget 2010 où les suppressions d’emplois ont été bien plus sévères pour le public que pour le privé.

La faiblesse des recrutements dans le public est une nouvelle provocation. Elle va entraîner de nouveau une dégradation des conditions de travail des personnels et d’étude des élèves. En cette période de crise économique, le gouvernement fait également le choix de priver des milliers d’étudiants d’un débouché professionnel. Cette situation est d’autant plus inadmissible que le ministère reconnaît lui même l’insuffisance des recrutements puisqu’il s’apprête à détacher en nombre des professeurs des école dans le second degré pour palier la pénurie de recrutement organisée depuis 7 ans.

Les mobilisations du mois de janvier, en particulier les 14, 21 et 30 janvier seront l’occasion pour les personnels d’exprimer leur colère et d’exiger des recrutements à la hauteur des besoins du système éducatif.