14 juillet 2013

Entrée dans le métier

Admissibles aux différents concours externes CAPES, CAPET, CPE exceptionnels anticipés de juillet 2013

Vous avez présenté les écrits du concours anticipé 2014 et vous êtes admissible. Vous passerez les épreuves d’admission en juin 2014 après avoir conclu vos études universitaires en M2.
 
Pour ceux d’entre vous qui le souhaitez (ce n’est donc pas obligatoire), vous pourrez prendre en charge un service d’enseignant ou de CPE non-titulaire. Vous serez alors contractuels, c’est à dire non-titulaires à durée déterminée. Dans ce cas, vous exercerez des missions d’enseignement en pleine responsabilité devant une classe, avec accompagnement par un tuteur. Le temps de service sera équivalent au tiers de l’obligation de service d’un titulaire (donc 6 h environ pour les enseignants, 13 h pour les CPE et 12 h pour les enseignants documentalistes), rémunéré à mi-temps, soit environ 850 euros bruts.
 
A noter que cette rémunération reste compatible avec l’attribution de bourses. En outre, les contractuels inscrits en deuxième année de master conservent la protection sociale dont ils sont bénéficiaires en qualité d’étudiants.
 
Attention, appelé stage, ce service ne correspond en rien à l’année de fonctionnaire stagiaire qu’il fallait accomplir jusqu’ici ou qu’il faudra accomplir en 2014-2015.
 
Pour plus d’informations, lire aussi notre article précédent 
 
 
Qu’en pense le SNES-FSU ?
Pour le SNES-FSU, augmenter les recrutements et ramener les étudiants vers les concours est une nécessité. Mais, ce concours transitoire se fait dans la précipitation et dans un flou inquiétant. De plus, proposer un service en responsabilité à des étudiants n’ayant pas fini leur formation, pour certains n’ayant aucune formation professionnelle, les mettra en difficulté. En effet, ils devront assumer en plus de leurs classes, le M2, la formation professionnelle, la préparation des oraux et souvent un travail complémentaire, car un mi-temps est trop souvent insuffisant.
 
Comme beaucoup d’étudiants ont besoin de travailler faute d’aides aux études suffisantes, ils n’auront pas forcément la possibilité de refuser cette « opportunité ». Le rétablissement de la formation annoncée par V. Peillon se traduit en réalité par l’institution de la précarité comme passage obligé de l’entrée dans le métier. Cela n’est pas acceptable !

 
Que faire dès votre affectation connue ?
Dès connaissance de votre affectation, nous vous invitons à prendre contact avec le SNES Clermont par mail à s3cle@snes.edu en nous laissant votre numéro de téléphone afin que nous puissions vous rappeler dès que possible.
 
Vous pouvez également nous faire parvenir cette fiche téléchargeable sur notre site : http://www.snes.edu/IMG/pdf/nouvell...
 
Nous pourrons ainsi vous inscrire dans la liste de diffusion des admissibles, vous faire parvenir également toutes les informations relatives à votre situation, et le cas échéant, vous permettre de rentrer en contact plus facilement avec les représentants SNES-FSU de votre établissement.
 
Bienvenue dans le métier, à très bientôt.