Mohamed BOUDLAL, étudiant en Licence Physique et Ingénierie à l’Université Blaise Pascal, a été arrêté lundi matin à son domicile. Il était détenu au centre de rétention de Lyon.

La seconde session d’examen est en cours, et il passe actuellement les modules qui lui restent à valider pour obtenir sa 2e année de licence.
Cet étudiant, qui a dû, comme beaucoup, travailler pour poursuivre son cursus, et dont ses professeurs attestent du sérieux, intégré en France où sa vie se trouve désormais, doit être libéré afin d’y poursuivre librement ce qu’il a entrepris.

Aussi nous demandons au préfet de libérer Mohamed BOUDLAL et de régulariser sa situation en lui accordant le titre de séjour “étudiant” qui lui permettra de mener à bien ses projets.

Mardi à midi, la préfecture a accepté de libérer Mohamed pour qu’il revienne à Clermont passer ses examens, mais son expulsion est toujours prévue sur un vol pour le Maroc ce jeudi. Après des partiels manqués pour cause de détention, il est bien évident que Mohamed doit pouvoir rester pour la session de rattrapage de septembre et nous devons donc rester mobilisés face à l’aberration de cette situation.

Soyons nombreux à faire circuler l’information et à nous rassembler mercredi
- à 14 h devant l’IUT des Cézeaux ( heure de passation de partiel)
- ET à 18 h devant la Préfecture de Clermont