2 octobre 2015

Collège lycées contenus

Contre la réforme du collège l’action se poursuit en octobre !

Restons mobilisés pour gagner !

Pour la grève du 17 septembre, la mobilisation, bien qu’inégale selon les établissements, montre que cette réforme du collège est toujours largement rejetée par la profession. Nationalement, un enseignant sur trois en collège était gréviste, loin des 16 % annoncés par le ministère selon des méthodes de calcul partisanes.

Les prochains rendez-vous :

Merci de bien vouloir nous faire savoir par retour de mail si vous pourrez venir.

samedi 10 octobre : manifestation nationale à l’appel de l’intersyndicale du second degré à Paris en direction du ministère. Lire l’article

Le SNES-FSU académique a réservé un compartiment du train partant à 8h32 de Clermont, arrivée à Paris, 11h57.

Nous repartirons de Paris à 19h pour une arrivée à Clermont à 22h28

Le trajet est pris en charge par la section académique du SNES-FSU pour ses adhérents, une petite participation financière sera demandée aux non adhérents.

Mobilisons dans nos établissements pour monter massivement à Paris ! Invitons les parents d’élèves à y participer.

Le mois d’octobre  : les chefs d’établissement, les IPR recherchent des enseignants « ressource » qui seront formés sur cette période et qui présenteront la réforme du collège dans les établissements. Le SNES appelle les collègues à refuser d’être professeur ressource et à ne pas participer à ces stages.

Mercredi 14 octobre : demi-journée banalisée, avec regroupement par bassin pour « écouter la bonne parole » sur la réforme du collège. Nous appelons les enseignants à intervenir dans les débats de cette première demi-journée. Le SNES-FSU mettra du matériel sur son site pour intervenir dans les débats. Cette formation étant imposée avec ordre de mission, le SNES-FSU déposera un préavis de grève pour les collègues ne souhaitant pas y aller.

Lundi 19 octobre  : Premier jour des vacances, le rectorat recherche des personnels « volontaires » pour participer à cette journée de stage et rémunérés 50€ ! C’est une provocation de plus, Le SNES-FSU appelle les collègues à refuser de participer à cette « formation ».

 

Les actions se poursuivront après les vacances scolaires, en fonction des réponses de la ministre, jusqu’au retrait de la réforme.