18 décembre 2008

Carrières métiers catégories

TZR : des progrès mais doit encore mieux faire !

La mobilisation des personnels ainsi que les diverses actions menées depuis plusieurs mois dans l’académie ont finalement conduit le rectorat à reconnaître la nécessité de rétablir une bonification qui tienne compte de la spécificité des missions des TZR. Il s’agit d’une petite avancée, non négligeable, d’autant que la Directrice des Ressources Humaines nous a avoué qu’elle comprenait finalement pourquoi les TZR ne formulaient pas de voeu DEP et n’utilisaient pas les 125 pts de stabilisation. Preuve que nos interventions sont utiles.

Pour l’instant, le rectorat nous a présenté un PROJET mais rien n’est tranché. Outre le maintien des 125 pts de stabilisation sur tous les vœux DEP, il nous a proposé une nouvelle bonification de 75 pts sur tous les voeux GEO (groupements de communes) à condition d’avoir 3 ans d’ancienneté sur la même ZR. Nous leur avons dit que cela ne nous satisfaisait pas puisque nous demandions qu’il y ait une progressivité dans l’octroi de ces points car beaucoup de TZR ont une ancienneté supérieure et il nous semble normal que la bonification soit proportionnelle à l’ancienneté.

L’administration nous a alors renvoyé l’argument selon lequel aucune bonification pour des néo-titulaires ne devait empêcher un rapprochement de conjoint de se faire. Elle nous a cependant fait une deuxième proposition : 50 pts sur vœux GEO entre 3 et 6 ans d’ancienneté ; 100 pts sur vœux GEO à partir de 6 ans d’ancienneté.

Nous estimons malgré tout que le compte n’y est pas ! Nous avons rappelé notre attachement à une bonification progressive tenant compte de l’ancienneté. C’est la position que nous défendrons de nouveau le 4 février, date d’une seconde réunion sur le barème intra 2009.

Par ailleurs, ils se sont dits prêts à discuter des conditions de travail des TZR, le Secrétaire Général semblant même accepter le principe d’un groupe de travail spécifique. Nous aurons l’occasion de le leur rappeler.

Enfin, le Secrétaire Général a fait part du courrier que nous lui avons adressé sur le rappel des textes réglementaires en matière de rattachement administratif définitif. Il a reconnu qu’il s’agissait bien de faire appliquer le décret de 99 et qu’il conviendrait d’en tenir compte dorénavant. Il semble donc que nous ayons aussi avancé sur ce point. Nous ne pouvons que nous en féliciter même si nous sommes conscients qu’il faudra être très vigilant !