REFUSONS LES HEURES SUPPLEMENTAIRES ! TRANSFORMONS-LES EN POSTES !

en pièces jointes, vous trouverez un tract, une déclaration collective de refus, une motion à présenter en CA et une explication de vote

Refuser les heures supplémentaires, c’est permettre que les moyens attribués en HSA soient convertis en postes ou en blocs de moyens provisoires (BMP), c’est refuser les suppressions de postes et c’est voter contre la Dotation Horaire Globale au CA de chaque établissement.

POURQUOI ?

Dans notre académie :
- -121 postes dont 65 transformés en HSA
- -53 emplois de stagiaires
- +42120 HS !

LES CONSEQUENCES

- Plus de temps de travail pour les enseignants !
- Polyvalence et service partagé des enseignants
- Moins d’offre de formation pour les élèves
- Diminution des horaires élèves en collège et lycée
- Réforme des 3 voies du lycée
- Augmentations des salaires au bon vouloir des chefs d’établissement

Parce que nous privilégions la solidarité,

Parce que nous voulons assurer l’avenir de nos élèves,

Nous soutenons que la seule politique possible est celle de l’augmentation des recrutements par concours de jeunes enseignants.

Le SNES Clermont et le SNEP appellent la profession dans son ensemble à refuser les heures supplémentaires au delà de l’heure imposable par décret et à agir pour que les conseils d’administration votent contre la ventilation des DHG dans les CA.

Signez et faites signer la déclaration collective de refus des HS (en pièce jointe) dans votre établissement, demandez à la joindre au PV du CA sur la dotation horaire et envoyez au SNES Clermont une copie de la déclaration collective de votre établissement

Malgré les pertes de pouvoir d’achat et les difficultés financières de certains, les Heures Supplémentaires ne peuvent pas être une réponse satisfaisante. A terme cela conduit à affirmer que les enseignants peuvent voir leur temps de travail devant élèves augmenter. D’autre part, le recours à des HS ne peut compenser la diminution drastique des personnels.
C’est pourquoi le SNES revendique à la fois la hausse du point d’indice et des recrutements de personnels titulaires à la hauteur des besoins.

Remarque :

Il faut au moins 18 heures pour faire un poste ; si le nombre d’heures est inférieur, ou si certaines heures ne sont disponibles que pour un an (collègue en congé, par exemple), le rectorat peut implanter des blocs de moyens provisoires (BMP)