4 décembre 2012

Collège lycées contenus

Le SNES s’adresse aux collègues de Langues Vivantes de l’Académie

Aux collègues de Langues Vivantes de l’Académie de Clermont-Ferrand
 
Clermont-Ferrand, le 4 décembre 2012
 
Cher(e) collègue,
 
Le Ministère a finalement décidé de publier sur le site eduscol.fr des sujets zéro pour les épreuves écrites terminales du bac 2013. ENFIN ! Le moins que l’on puisse dire est que ces atermoiements, en dépit des demandes répétées de la majorité de la profession et de ses représentants n’ont servi ni les collègues, ni leurs élèves.
 
Ces exemples de sujets ne sont pas sans poser problème puisque d’une LV à l’autre, ils ont une forme relativement différente, parfois très éloignée de ce à quoi pourraient ressembler les sujets définitifs, puisqu’on n’y propose que quelques pistes d‘exploitation des documents proposés et non un véritable appareil d‘évaluation. Vous pouvez néanmoins les consulter ici :
 
En ce qui concerne l’épreuve de compréhension orale, le Ministère a annoncé lors du Conseil Supérieur de l’Éducation du 22 novembre 2012 que les Recteurs avaient reçu pour consigne de différer si nécessaire la passation des épreuves au troisième trimestre. Il s’agit aussi de tenir compte du fait que les élèves de Terminale 2012-2013 n’ont pas été préparés en Première aux modalités de ces nouvelles épreuves. Cette prise de conscience, bien que tardive, est pour le moins bienvenue.
Toujours en ce qui concerne la compréhension orale, le Ministère a aussi annoncé que des exemples de documents audio devraient être proposés « dans les 4 langues vivantes les plus pratiquées ».
 
Par ailleurs, le Ministère a semble-t-il entrepris un travail de simplification des épreuves orales. A ce stade, une épreuve ponctuelle de compréhension orale à date unique par académie avec création de banque de sujets n’est plus exclue.
 
Nous avançons donc pas à pas et ces avancées sont à mettre au crédit de la mobilisation des professeurs de langues vivantes impulsée par le SNES dès la parution du BO du 24 novembre 2011. Elles montrent que seule l’action est en mesure de faire bouger les lignes.
C’est pourquoi nous rappelons que pour le SNES l’objectif reste bien d’obtenir des épreuves à la fois nationales et terminales pour chacune des activités langagières afin de garantir l’égalité de traitement de tous les candidats. Continuons donc d’agir en ce sens à tous les niveaux !
 
En attendant, l’organisation matérielle des épreuves orales dans les établissements, quelle qu’en soit la date, ne saurait incomber aux collègues. Ces tâches supplémentaires ne doivent pas s’ajouter à l’augmentation déjà considérable de notre charge de travail.
 
La section académique du SNES a demandé une audience à Madame de recteur sur les épreuves de LV au baccalauréat. Nous attendons d’être reçus. En attendant, merci de bien vouloir nous tenir informés de la situation de votre établissement.
 

Bien cordialement,

 
Pour la section académique du SNES-FSU,
Fabien Claveau, Thierry Meyssonnier