6 mars 2012

Carrières métiers catégories

Labellisation des CIO : Le CCREFP se prononce !

Le Comité de Coordination Régional de l’Emploi et de la Formation Professionnelle était convoqué jeudi 1er mars à l’initiative de la Préfecture de Région pour examiner les premiers dossiers de demande de labellisation de SPO (Service Public d’Orientation).
Ce SPO censé regrouper les CIO (élèves, étudiants), les missions locales (jeunes déscolarisés), Pôle Emploi (demandeurs d’emploi), avec d’autres associations selon le contexte local. Le SNES même s’il reconnaît un droit à l’orientation pour tous, tout au long de la vie craint que ce "rapprochement" ne se fasse au détriment des personnels et des missions des CIO. Il réclame un cadrage national, soumis à concertation à l’interne de chaque structure.
 
La FSU a fait une déclaration pointant tous les dangers de ce rapprochement et demandant des garanties pour les personnels.
 
2 dossiers étaient présentés : Moulins et Ambert.
La FSU a été la seule organisation syndicale a voter contre. Dans ces dossiers, il est chaque fois mentionné que les CIO doivent accueillir tous les publics (élèves, étudiants, jeunes déscolarisés et demandeurs d’emploi), ce qui n’est pas le cas pour les autres structures. Ce que nous craignons se confirme : les CIO ne seront plus exclusivement sur des missions d’aide et d’information des élèves et étudiants mais de tous les publics.
L’UNSA se retrouve dans la démarche et les objectifs de la labellisation.
La CFDT est pour un service public régional de l’orientation. Elle considère que ces acteurs qui devaient travailler depuis longtemps ensemble, le fasse enfin aujourd’hui.
 
Lors d’une audience SNES, avec M. Poux,, responsable du Service Académique, d’Information et d’Oriantation (SAIO), nous avons obtenu qu’il s’engage à inscrire dans la charte sur la labellisation des CIO que le rôle des personnels ne pourrait se faire que dans le respect des statuts et des missions pour les CIO et des conventions collectives pour les autres personnels. Il faut donc s’appuyer sur cette garantie pour refuser tout travail hors des statuts et métiers des CIO.