23 janvier 2016

Actualités actions

Formation bidon, réforme poison, en GREVE mardi 26 janvier !

Lors du CTA de vendredi 22 janvier, Mme le Recteur a réitéré ses propos sur les formations à la réforme du collège, à savoir qu’elles étaient obligatoires et que des retenues sur salaires seraient effectuées en cas d’absence constatée. Elle a ajouté que désormais les enseignants étaient soumis au régime des 1 607 h annuelles, ce qui est FAUX !
 

Pour le SNES-FSU qui a exprimé une nouvelle fois son indignation vis-à-vis de ce revirement et de ces propos mensongers, c’est le signe d’une faiblesse de l’Administration face à la contestation : il faut donc continuer à exprimer notre rejet de la réforme. Cette journée de grève s’inscrit dans un contexte où la réforme est dénoncée de toutes parts : inspecteurs, FCPE départementales (03-63...), associations de spécialistes (Allemand, Langues Anciennes...). Il faut accentuer la pression sur la ministre pour obtenir l’abrogation de la réforme !

 

Formations bidon :

Les représentants FSU au CTA ont démontré que le rectorat faisait une lecture partielle et partiale du décret de 2007-1470 relatif à la formation. En effet, l’article 9 dudit décret borne les actions de formation continue dans le cadre du temps de service, ce qui signifie que, ordre de mission ou non, celles-ci doivent être accomplies pendant le temps de service, c’est-à-dire pendant les heures inscrites à notre emploi du temps.


Le temps de service n’est pas le temps de travail ! On ne peut nous imposer de participer à une action de formation que pendant nos heures de cours !

 

Obligations de service :

Les horaires de service des professeurs du second degré sont définis par l’organisation, dans un emploi du temps hebdomadaire, des enseignements qu’ils délivrent au long de l’année scolaire, c’est à dire en dehors des vacances scolaires. En effet, leur temps de travail, placé sous le régime des obligations de service, ne relève aucunement des « 1 607 heures annuelles ». C’est ainsi que la formation continue doit être organisée dans ce cadre du service hebdomadaire.


Dotations : déshabiller Pierre pour habiller (un peu) Paul !

Mme le Recteur a reçu pour consigne de financer le maintien global des DHG actuelles de collèges, malgré la réforme, pour apaiser la contestation. Or ce maintien des DHG n’étant pas financé, ce sont les dotations des lycées qui vont en faire les frais !

 

Pour toutes ces raisons, la section académique du SNES-FSU appelle les personnels à se mettre massivement en grève mardi 26 janvier (voir lieux et horaires ci-dessous) pour obtenir enfin l’abrogation de cette réforme !



ALLIER : 14 h : Assemblée des personnels au Colisée (Moulins) ; 15 h : rassemblements devant la préfecture (Moulins), sous-préfecture (Montluçon) et hôpital (Vichy)

 

CANTAL  : Rassemblement 10 h devant la Préfecture

 

HAUTE-LOIRE  : Rassemblement 10 h 30, place Cadelade au Puy

 

PUY DE DÔME  : Rassemblement 2nd degré, 9 h 30 en haut de la rue des Jacobins qui donne sur la place Delille à Clermont-Fd. Il est essentiel que le cortège 2nd degré soit visible dans la manifestation qui partira de la place Delille à 10 h. Badges et drapeaux disponibles au point de rendez-vous. AG des personnels du second degré à 14 h à la Maison du Peuple.