28 mai 2010

Carrières métiers catégories

Ensemble combattons la précarité galopante dans l’Education Nationale

EDITO
 
Ce bulletin est adressé à tous les non titulaires actuellement en poste, qu’ils soient syndiqués ou non.
Pourquoi ? Parce que la situation l’exige, et que le SNES a toujours informé les non titulaires syndiqués ou non.
Depuis maintenant 6 ans, on assiste à des dizaines de milliers de suppressions de postes par alors que les besoins sont toujours là.
Le recrutement des non titulaires se développe et devient le moyen majeur pour remplacer les départs à la retraite. Ainsi le recours à la précarité devient le mode de gestion dans la fonction publique et particulièrement dans l’Education Nationale. Pour l’administration, les remplacements doivent se faire par les non titulaires et non plus par les TZR (Titulaire sur zones de remplacement) pourtant chargés de ces fonctions.
La situation est très préoccupante mais nous ne lâchons rien. En effet, le SNES-FSU en poin- te dans la lutte contre cette précarité a toujours exigé l’arrêt des suppressions des postes et l’arrêt du recours à la précarité. C’est sous l’impulsion de la FSU que la problématique de l’avenir des non titulaires est inscrite à l’agenda social présenté par le ministre de travail et son secrétaire d’état. Les discussions auront bientôt lieu.
Afin de contraindre le gouvernement à cesser de casser nos emplois, à éviter de précariser l’ensemble de la profession et à envisager la titularisation progressive des contractuels pour ne pas les laisser dans une situation de précarité (selon notre Président lors d’une émission le 25/01/2010), nous devons poursuivre nos mobilisations.
 
 
C’est pourquoi nous devons participer au rassemblement national du 16 juin pour les non titulaires, organisé à Paris.


 



Contacter le SNES Clermont au 04-73-36-01-67
pour participer à la journée du 16 juin et connaître ses modalités