23 janvier 2014

Carrières métiers catégories

Droit individuel à la formation : demande d’indemnisation avant le 31 janvier !

 
Personnels enseignants, d’orientation et d’éducation ET assistants d’éducation.
 
Le rectorat reconnaît enfin aux AED les mêmes droits au DIF qu’aux autres agents non titulaires. Cependant, ce droit reste très réduit puisque le décret de 2007 ne prévoit aucune obligation de financement.
 
Seul avantage, si votre demande d’absence est acceptée par le rectorat  et prise pendant les vacances scolaires, vous bénéficiez d’une indemnité égale à 50% du salaire horaire perçu multiplié par le nombre d’heures de formation.
 
Votre demande de DIF doit être motivée et acceptée par le chef d’établissement puis envoyée au rectorat pour le 31 janvier au plus tard (rappel : 20 h par an pour un temps plein, au prorata, et cumulables jusqu’ à 120 h).
 
Problème du financement du coût de la formation.
Dans la circulaire, le rectorat exclut explicitement toute possibilité de financement pour les agents non titulaires. Le SNES-FSU continue à interpeller le rectorat à ce sujet et à lutter pour permettre l’accès à la formation des personnels les plus précaires.
 
Infos pratiques :
Toutes les formations, longues et courtes - 120 h maxi- sont répertoriées sur le site formation auvergne.com.
Vous pouvez négocier les coûts avec les centres de formation, au vu de la spécificité de votre situation d’agent non titulaire de l’Etat, pour lesquels les droit au DIF n’est assorti d’aucun financement horaire, contrairement au DIF du secteur privé.
 
Faites faire un devis et transmettez-nous le double de votre dossier.