9 février 2017

Carrières métiers catégories

Compte rendu GT Métier CPE du 7/02/2017

Le mardi 7 février s’est enfin tenu le groupe de travail relatif aux conditions d’exercices du métier que seul le SNES-FSU a porté et réclamé de longue date.
 
 
L’administration était bien représentée. Etaient présents : le Secrétaire Général, le DGRH (le directeur général des ressources humaines), l’IPR Vie Scolaire, la DPE (direction des personnels), la DAFOR (formation), la DAN (numérique), le PVS (proviseur vie solaire) et la DAVL (déléguée académique à la vie lycéenne). Nous avons rappelé la nécessité de la présence du service médical lors du prochain GT.
 

En préambule nous avons expliqué le pourquoi de notre demande de création d’un GT CPE, elle fait clairement suite à de très nombreuses interpellations de la part de nos collègues sur la dégradation des conditions d’exercice du métier pour de multiples raisons mais avec pour constante la dégradation grandissante des relations avec les personnels de direction.

 

Pour nous il est clairement nécessaire de réaffirmer la circulaire de mission d’août 2015 des CPE à l’endroit des chefs d’établissements afin de remédier au problème central que sont pour nous les dérives fonctionnelles entraînant insatisfaction et mal être chez beaucoup de nos collègues. Nous avons dénoncé, une fois de plus, l’absence de tout accompagnement institutionnel de la circulaire de missions depuis sa publication en août 2015.

 

L’IPR présent a relayé nos propos en parlant des dérives conduisant à « administrativer la tâche éducative », a relevé la nécessité de développer l’échange de pratiques afin de « briser l’isolement » des CPE en allant vers une plus grande reconnaissance de leur professionnalité passant par de nouveaux champs d’investissement (prise en compte de la grande difficulté scolaire, remédiations par le travail sur l’estime de soi ou compétences sociales, décrochage scolaire…).

 

Les échanges avec la DAN et la DAFOR ont été fructueux, un pôle de compétence vie scolaire composé de CPE va être créé par la DAN qui est prête à travailler avec nous sur des problèmes liés à l’utilisation et au développement du numérique, aussi bien sur la question de l’ENT que des problématiques liées au cyber-harcèlement. La DAFOR va accélérer la mise en place de formation sur les conditions de travail, gestion du stress professionnel par exemple, climat scolaire…

 

Les organisations SNES-FSU et SGEN-CFDT étaient claires par rapport aux attendus de ce groupe de travail mais visiblement les commissaires paritaires du SE-UNSA étaient sur une autre ligne. Leurs interventions partaient de cas personnels et ne reflétaient pas une posture syndicale globale, leur priorité était que l’on nous donne un outil pour gérer le recrutement et la gestion des AED et la négation de la souffrance au travail des collègues, ils nous a été reproché de systématiser cette souffrance des collègues. L’administration elle même semblait perplexe devant ce positionnement qui ne respectait pas les thèmes de travail préalablement définis et la situation de mal être professionnel des CPE reconnu par l’institution elle même, CQFD…

 

Il a été convenu le mode de travail suivant, l’administration fait la synthèse de ce premier rendez-vous, l’envoie aux organisations pour des échanges et nous nous retrouvons avant les vacances de printemps pour finaliser notre travail avant de rencontrer les représentants des personnels de direction en juin au plus tard.

 

Les thèmes retenus sont :

 

• précisions sous forme d’une lettre, courrier ou autre aux chefs d’établissements des  attendus de métier de CPE tels que figurant dans la circulaire d’août 2015.

• positionnement des CPE dans les établissements.

• Respect du temps de travail (35h toutes tâches comprises)

• Clarification sur le protocole d’urgence (en attendant, la consigne syndicale est claire, vous n’avez pas à monter durant votre temps de travail dans un camion de pompier ou ambulance pour accompagner un élève même si le chef d’établissement ou les pompiers vous le demandent, ni le transporter dans votre véhicule ou celui de l’établissement bien évidemment).

• Harmonisation du traitement des demandes de dérogation pour les personnes logées par NAS avec arbitrage du rectorat pour en finir avec les collègues « puni(e)s" «  financièrement et travail sur réintroduction du paramètre logement lors des vœux intra.

 

En conclusion, une bonne réunion de travail, constructive, placée sous l’égide du Secrétaire Général qui est très conscient de la nécessité d’avancer rapidement sur ces différentes questions.

 

Ce compte rendu est à diffuser largement auprès de vos contacts et sera disponible sur le site académique. Merci de nous faire remonter vos commentaires et n’hésitez pas à nous contacter en cas de problèmes.

 

Pour le SNES/FSU

Les commissaires paritaires

Olivier RALUY, Philippe LEYRAT, Magali GALLAIS, Céline BOURDIER, Eric SABIN.