22 mai 2012

Carrières métiers catégories

CAPA hors classe des certifiés : déclaration et bilan statistique

CAPA hors classe des certifiés : déclaration et bilan statistique
Les commissaires paritaires certifiés sont intervenus à plusieurs reprises après avoir lu la déclaration suivante :
Après cinq ans d’une politique dévastatrice pour le service public d’Éducation, l’alternance politique doit se traduire par une véritable rupture dans la politique éducative, et particulièrement pour le Second degré, devant déboucher au plus vite sur la concrétisation des espoirs qu’elle suscite parmi les acteurs du monde éducatif. .... Lire la suite
 
Dans le cadre du plan d’urgence initié par le SNES-FSU, pour la rentrée 2012, nous demandons :
- que les stagiaires aient une diminution de service d’au moins 6h, première étape d’une réduction plus importante de leur service afin de leur permette de bénéficier d’une véritable formation.
- qu’ils soient affectés sur des supports non complets (BMP…)
- que les supports complets actuellement bloqués pour les affectations de stagiaires soient systématiquement remis au mouvement.
- que la FPMA soit repoussée pour permettre aux services du rectorat de faire leur travail sur ces nouvelles bases
- que le projet de mouvement ne soit plus communiqué avant la réunion de la FPMA
 
Analyse des résultats et bilan statistique :
En ce qui concerne l’accès à la hors classe, nous restons opposés au barème rectoral qui attribue une trop grande place aux avis des inspecteurs et des chefs d’établissement et engendre des iniquités entre disciplines et entre établissements. Ainsi, nous considérons qu’il n’est pas juste que soient écartés de la promotion 13 enseignants au 11e échelon d’autant plus que, parmi ces collègues, deux d’entre eux ont au moins un avis « très honorable ». De plus, nous nous interrogeons sur les disparités entre les avis émis par les inspecteurs et les avis émis par les chefs d’établissement : comment expliquer en effet qu’un collègue obtienne un avis « réservé » de son chef d’établissement et un avis « très honorable » de son IPR ? Enfin, comment expliquer qu’un collègue passé au 10e échelon au grand choix et au 11e au choix n’obtienne qu’un avis « honorable » et un avis « réservé ». Nous rappelons que la procédure est annuelle et que tous les avis pédagogiques défavorables doivent pouvoir être reconsidérés après une nouvelle inspection.
 
En ce qui concerne les avis des inspecteurs, nous regrettons le faible nombre d’avis « remarquables » en documentation (2 / 112), en lettres classiques (2 / 60), en mathématiques (8 / 267), en technologie (4 / 105), en SES (1 / 31), en génie mécanique construction (0 / 19) et en électrotechnique (0 / 30). En ce qui concerne les avis des chefs d’établissement, plusieurs établissements se distinguent : collège Constantin Weyer Cusset (1 / 24), collège Joseph Hennequin Gannat (1 /18), collège la Jordanne Aurillac (1 / 25), lycée Simone Weil Le Puy (2 / 42), collège Jules Vallès Le Puy (2 / 27), collège la Ribeyre Cournon (1 / 21). Nous demandons de nouveau que la motivation des avis « défavorables » et « réservés » émis par l’inspection et les chefs d’établissement soit portée intégralement à la connaissance des intéressés avec droit à contestation devant la CAPA.
 
 
 
Après la promotion : quel reclassement ?
Les promus sont automatiquement reclassés à l’échelon correspondant à l’indice immédiatement supérieur à celui détenu avec conservation de l’ancienneté acquise. Si cette ancienneté permet d’accéder à l’échelon supérieur, le reclassement est alors prononcé à cet échelon sans report d’ancienneté.