27 septembre 2011

Carrières métiers catégories

Bilan du groupe de travail d’affectation des CPE/TZR DU 13/07/2011

Il reste aujourd’hui 13 CPE TZR dans l’académie, ce qui est notoirement insuffisant, contre une trentaine il y a quelques années. Dès la rentrée le rectorat est donc obligé de recruter des CPE contractuels pour couvrir les besoins.
 
Ce groupe de travail a confirmé nos craintes sur 2 sujets en particulier :
 
- l’abandon d’une réelle ambition pour les nouveaux CPE en matière de formation, 2 journées prévues les 29 et 30 août dont l’accueil par le recteur, puis 12 journées réparties essentiellement le mercredi lors du premier trimestre. C’est très insuffisant pour le SNES.
 
- la nomination au poste de DAVL d’une professeure documentaliste qui constitue un précédent éminemment symbolique dans une période ou la dérèglementation devient la règle et ou « tout est dans tout ». Cette nouvelle pierre dans le jardin des CPE, à l’heure où le dispositif ECLAIR remet en cause la professionnalité des CPE avec la création des préfets des études est ressentie par la profession comme une nouvelle menace.
 
Cette nomination mériterait une réelle transparence.
 
Nous ne remettons nullement en cause les compétences professionnelles de la collègue documentaliste mais refusons pour notre part d’abandonner nos prérogatives en particulier dans le domaine de l’éducation à la citoyenneté.
 
Nous avons été choqués par l’attitude des représentantes d’un syndicat qui ont trouvé que « c’est très bien que ce ne soit pas un CPE » qui prenne en charge le poste de DAVL. Cela traduit une forte divergence dans l’appréhension de notre métier et le SNES vous fera parvenir son analyse et éventuellement ses consignes pour réagir à ce qu’il faut bien qualifier d’attaque contre notre profession.
 
Bonne rentrée à toutes et à tous, n’hésitez pas à nous faire parvenir vos remarques et réactions sur ces 2 thèmes, ou sur d’autres afin qu’elles viennent enrichir les débats concernant notre métier.
 
Tous en grève le 27 septembre pour une autre politique éducative !
 
 
Vos commissaires paritaires,
 
Philippe Leyrat - Olivier Raluy - Eric Sabin.