16 janvier 2008

Collège lycées contenus

Bilan du CTPM pour l’académie de Clermont

Bilan du CTPM pour l’académie de Clermont
(Comité Technique Paritaire Ministériel)

Le CTPM s’est tenu vendredi 21 décembre. Voici un bilan et une analyse rapides pour l’académie de Clermont.

Le ministère prévoit une baisse des effectifs de 0,5 % pour Clermont dans le Second degré (y compris post bac et SEGPA), ce qui représente une diminution proportionnelle de 37 postes enseignants dans le second degré public.

Le ministère projette de supprimer 56 postes (liés aux évolutions démographiques et à « la rationalisation de moyens ») et de transformer 65 postes en 1 170 HSA. Ce sont au total 121 postes d’enseignants dans le second degré qui disparaîtront à la rentrée 2008 dans notre académie ! Les suppressions dans les établissements ne seront plus seulement basées sur l’évolution des structures. Elles seront bien supérieures car elles s’inscrivent dans la logique du « travailler plus pour gagner plus » se traduisent par l’augmentation des HSA au détriment de la création ou du maintien de postes.

Le ministère affirme que « la transformation de postes en HSA sera sans conséquence sur les heures d’enseignement et le taux d’encadrement » ! Comment peut-il être si affirmatif, alors que seule la première HSA est obligatoire et que seule une augmentation du temps de travail permettra de maintenir le même taux d’encadrement ? Que se passera-t-il si les enseignants refusent massivement ces HSA supplémentaires ? Le ministère a-t-il anticipé les conclusions du comité Pochard et l’élaboration du livre blanc avec la probable augmentation (et annualisation) du temps de travail des enseignants ?

C’est pourquoi nous appelons d’ores et déjà les enseignants à refuser toute HSA au-delà de la Première heure supplémentaire obligatoire.

Dans notre académie, 19 emplois de personnels administratifs dans les EPLE sont par ailleurs supprimés ainsi que 28 personnels administratifs dans les administrations académiques et 19 postes de MI-SE (ce corps est en voie d’extinction).

6 postes d’infirmiers seulement sont créés. L’objectif ministériel de « doter à terme chaque établissement d’une infirmière de référence » risque de mettre longtemps à se réaliser à ce rythme là !

Article extrait du bulletin 138 du 15 janvier 2008